Uncategorized

Rencontre femme forte Nepean Canada

Aujourd'hui, toutefois, mes observations porteront principalement sur la relation du Canada avec la Corée, sur les possibilités qu'offre cette relation et sur nos intérêts mutuels. Des missionnaires canadiens attachés à l'Église unie ont vécu, ont servi, sont morts et sont enterrés en Corée du Nord et en Corée du Sud. La Mission canadienne de l'Église unie était connue pour son engagement mixte envers la mission chrétienne et le bien-être social de la population, en particulier les défavorisés. Les priorités de la Mission canadienne de l'Église unie étaient la santé, sous la forme de cliniques et d'hôpitaux; l'éducation, surtout des filles et des femmes pauvres; ainsi que le développement du leadership et le renforcement des capacités.

Des missionnaires canadiens de l'Église unie ont oeuvré en Corée durant l'occupation japonaise, la guerre de Corée et l'après-guerre.

Après la division, la présence de l'Église unie s'est limitée à la Corée du Sud. Les personnes affiliées à l'Église unie ont soutenu les efforts des Coréens visant l'indépendance, la démocratisation et le respect des droits de la personne. Aujourd'hui, je dirais que l'aspiration des partenaires de l'Église unie dans le Sud et dans le Nord est de promouvoir la réconciliation, la paix et la réunification dans la péninsule coréenne.

De nombreux Canadiens qui sont liés à la Corée par la famille, l'amitié ou des entreprises communes dans les domaines du commerce, de l'éducation, des arts, de la culture et plus encore ont la même aspiration. L'Église unie fera tout ce qu'elle pourra tout au long du chemin que nous parcourons ensemble pour atteindre cet objectif. Comme vous vous préparez à vous rendre dans la région, j'aimerais exprimer ce qui est peut-être une évidence: j'espère que votre voyage en Corée du Sud sera centré sur la situation qui prévaut dans la péninsule coréenne.

Les Canadiens sont historiquement dévoués au bien-être du peuple coréen et ils ont un passé empreint de confiance.


  1. rencontre femme indienne Longueuil Canada?
  2. Femme ukraine mariage au Canada!
  3. AIDEZ-NOUS À PROTÉGER NOTRE COMMUNAUTÉ.
  4. rencontre mature Burnaby Canada?

La situation actuelle, qui est extrêmement complexe et même dangereuse, représente une occasion pour le Canada d'intervenir sur la scène internationale en montrant qu'il est un rassembleur voué au règlement pacifique des conflits. D'après moi, il s'agirait d'un pas important vers la réaffirmation de l'engagement du Canada en matière de politique et de sécurité à l'égard de la région Asie-Pacique. Que peut faire le Canada? J'aimerais présenter quatre domaines que le Comité pourrait examiner et explorer.

Avant, toutefois, je tiens à souligner que, selon nos partenaires en Corée, nous atteindrons seulement la paix, la sécurité humaine et l'élimination des armes nucléaires dans la péninsule coréenne au moyen d'un engagement sincère sans conditions préalables, de la suppression des exercices militaires et des essais de missiles, ainsi que d'un dialogue constructif visant la conclusion d'un traité de paix et une paix négociée. Dans le cadre de votre examen de l'engagement du Canada en Asie, je vous recommande d'explorer quatre domaines liés à la Corée.

Bahá’í Canada/Series1/Volume 8/Issue 1/Text

Premièrement, songez aux façons dont le Canada pourrait soutenir le président sud-coréen Moon Jae-in et son engagement envers le dialogue intercoréen, la réconciliation et la paix dans la péninsule. Évidemment, son approche est très différente de celle du président Trump. Durant le sommet qui a eu lieu ici, au Canada, en janvier, organisé conjointement par le Canada et les États-Unis, on a fortement appuyé la stratégie de l'administration Trump.

Il serait juste que le Canada soutienne l'approche de son allié sud-coréen. Je suggère au Comité d'explorer comment le Canada pourrait appuyer les efforts du président Moon qui visent à mettre fin officiellement à l'état de guerre dans la péninsule et à entamer le processus qui mènera à la conclusion d'un traité de paix complet qui remplacera la convention d'armistice de La normalisation des relations entre le Nord et le Sud dépend d'un tel accord.

Que peut faire le Canada pour préparer le terrain en vue de la tenue de discussions mondiales? Les discussions doivent absolument être mondiales. Comment pouvons-nous réunir l'ensemble des personnes devant être présentes, y compris des femmes du Nord et du Sud, des États-Unis, de la Chine et de la Russie? Deuxièmement, au lieu de mettre un maximum de pression, pensez à ce que le Canada peut faire pour favoriser le dialogue et la coopération avec la Corée du Nord. J'ai deux suggestions à cet égard. D'abord, trouvez des moyens pour le Canada d'assouplir les sanctions auxquelles font face les organismes humanitaires actifs en Corée du Nord.

Nous savons tous que l'isolement de la Corée du Nord et les sanctions ont en réalité encouragé la poursuite du programme nucléaire de la Corée du Nord et ont durement touché les Nord-Coréens ordinaires. C'est la position officielle de l'Église unie, et nous avons envoyé récemment une lettre, cosignée par la Voix des femmes canadiennes pour la paix, au comité du Conseil de sécurité de l'ONU concernant les sanctions. J'en ai remis une copie à la greffière du Comité. Une autre façon de favoriser la coopération est d'encourager et de permettre les dialogues et les rapports entre les peuples.

Les Églises, la société civile et les organismes humanitaires ont beaucoup d'expérience dans ce domaine.

Que ce soit des agriculteurs nord-coréens qui viennent rencontrer des mennonites dans les Prairies, des étudiants nord-coréens qui s'inscrivent à des universités canadiennes ou une personne comme Hayley Wickenheiser qui se rend en Corée du Nord pour animer un stage de hockey, nous savons que les rencontres directes entre les peuples constituent un élément essentiel d'un dialogue sincère vers la paix. Je dirais qu'il faut aussi du courage, du dévouement et de la détermination à long terme pour bâtir des relations de confiance.

Troisièmement, il faut donner à l'ambassadeur du Canada à Séoul le plein pouvoir de représenter le Canada à Pyongyang. Cette façon de faire fonctionnait bien dans le passé. Nous avons établi des relations diplomatiques avec la Corée du Nord en pour appuyer le président Kim Dae-jung, lauréat du Prix Nobel de la paix.

Plusieurs diplomates très compétents ont représenté le Canada tant en Corée du Sud qu'en Corée du Nord. Cela s'est terminé en , et nombreux sont ceux qui croient que cette décision a nui aux intérêts du Canada et qu'elle a contribué au déclin de son rôle dans la région. Nous sommes dans une période de dialogue, et je suis convaincue que le Canada peut contribuer à la communication, à l'interprétation et aux négociations honnêtes nécessaires en ce moment.

Une partie de la contribution particulière du Canada pourrait être de faciliter la participation des réseaux de femmes et de l'ensemble de la société civile au processus de paix. Autrement dit, des femmes des deux Corées doivent être présentes durant le processus. Comme nous le savons tous, la participation des femmes est essentielle à l'avancement du processus de paix. Le gouvernement canadien a adopté une politique étrangère féministe et une politique d'aide internationale féministe.

Faites en sorte que cette position soit reflétée concrètement dans la situation coréenne. Lorsque les femmes prennent part aux processus de paix, la paix est plus durable. Nous sommes ravis que vous soyez prêts à rencontrer des représentants de la société civile au Canada. Nous vous encourageons à faire de même en Corée. J'ai donné au personnel du Comité les coordonnées de chefs chrétiens engagés, de représentantes de réseaux de femmes et d'autres dirigeants de la société civile respectés, qui sont tous en Corée du Sud.

Ils sont prêts à vous rencontrer et à discuter avec vous. Monsieur le président, mesdames et messieurs, je conclus en priant que vous qui êtes d'importants dirigeants des citoyens canadiens, vous agissiez avec sagesse et discernement, et que vous ayez la grâce, la patience et la persévérance nécessaires non seulement pour accomplir la tâche importante d'examiner l'engagement du Canada en Asie, mais aussi, je l'espère, pour poursuivre sur la voie qui nous mènera à un monde juste, pacifique et durable.

Mme Christine Ahn :. Permettez-moi de me présenter. Nous sommes un mouvement mondial de femmes se mobilisant pour établir la paix dans la péninsule coréenne. De plus, nous avons organisé des symposiums de femmes sur la paix à Pyongyang et à Séoul, durant lesquels nous avons parlé avec des centaines de Coréennes des répercussions que le conflit non résolu a sur leur vie. Il y a trois ans, nous n'aurions jamais imaginé que l'exaucement de nos demandes d'un traité de paix serait bientôt à portée de la main, et pourtant, voilà où nous en sommes en ce moment historique.

Les événements des prochains mois détermineront si ce sera la paix ou la guerre qui l'emportera dans la péninsule coréenne.


  • À lire aussi :.
  • Ottawa — Wikipédia;
  • rencontre entre femme Brampton Canada?
  • femmes célibataires cherchant des Rencontres Aventures, Sex Rencontre;
  • je cherche une femme musulmane à Markham Canada?
  • comment rencontrer un homme à Oshawa Canada?
  • Le Canada, qui occupe le troisième rang quant au nombre de soldats envoyés au combat durant la guerre de Corée, qui compte l'une des plus grandes communautés de la diaspora coréenne et dont la forte société civile envoie de l'aide humanitaire en Corée du Nord et coopère avec les Nord-Coréens depuis longtemps, peut jouer un rôle vital pour soutenir la paix dans la péninsule coréenne et la stabilité dans l'ensemble de l'Asie du Nord-Est.

    Comme vous le savez peut-être déjà grâce à vos déplacements et aux études que vous avez faites avant vos prochains voyages en Corée du Sud, au Japon et aux Philippines, l'Asie du Nord-Est est la région qui connaît la croissance économique la plus rapide au monde. Elle procède également à une militarisation intense; elle se dote d'arsenaux énormes d'armes nucléaires et d'armements sophistiqués qui menacent sérieusement la paix et la sécurité de tous ceux qui se trouvent dans la région.

    La cause profonde principale de cette militarisation est la guerre de Corée, qui n'a jamais été résolue.

    Ottawa propose de rebaptiser le pont Champlain | steeldetailing.clifmo.com

    Cette promesse n'a jamais été accomplie, et comme Patty l'a dit, l'état de guerre s'est enraciné. En mettant officiellement fin à la guerre de Corée, on augmenterait la sécurité dans la péninsule coréenne et en Asie du Nord-Est en réduisant les tensions dans la région et en allant à l'encontre de la militarisation croissante.

    Vingt pays, y compris le Canada, ont participé à la guerre de Corée. Le Canada doit mener les efforts pour aider à y mettre fin. Comme Patty l'a aussi souligné, la semaine prochaine, le président sud-coréen, Moon Jae-in, rencontrera le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un. Ils discuteront des moyens de régler le conflit historique entre les deux Corées. Cette réunion sera suivie de la rencontre entre le président Trump et le dirigeant Kim. Ce sera la première fois qu'un président américain en poste rencontrera un dirigeant nord-coréen, et une telle occasion ne se présentera peut-être jamais plus si les deux parties n'arrivent pas à s'entendre.

    Nombreux sont ceux qui craignent ce qui arrivera en pareil cas au dire du président Trump lui-même: un conflit militaire ayant pour objectif la dénucléarisation de la Corée du Nord. C'est important de souligner que la conjoncture diplomatique favorable dans laquelle nous nous trouvons aujourd'hui n'est pas le résultat de la campagne de pression maximale menée par l'administration Trump, qui n'a fait que causer de grandes souffrances à la population nord-coréenne.

    C'est plutôt grâce au président Moon, à sa diplomatie remarquable et à sa ferme volonté de mettre définitivement fin à la guerre de Corée. Il s'est présenté pour éradiquer la corruption et pour améliorer les relations entre les deux Corées, et il a remporté une victoire écrasante. L'année dernière, durant le premier discours important sur la politique étrangère qu'il a prononcé à Berlin, le président Moon a offert à la Corée du Nord de conclure un traité de paix si elle acceptait de se dénucléariser.

    Femmes BDSM - Rencontres- Canada Sexys

    À mesure que les tensions se sont accentuées entre Washington et Pyongyang, le président Moon a condamné les essais de missiles nucléaires, mais il a également envoyé un message clair à Washington en disant que personne ne pourrait décider d'une intervention militaire sur la péninsule coréenne sans l'accord de la Corée du Sud. Kim Jong-un a tendu la main en envoyant des centaines d'athlètes et d'artistes aux jeux, y compris sa soeur, Kim Yo-jong, qui a été la première membre de la dynastie Kim à fouler le sol sud-coréen depuis la guerre.

    Le monde a été témoin de l'immense effet transformateur de la participation aux Olympiques lorsque les deux Corées ont marché ensemble à la cérémonie d'ouverture en brandissant un seul drapeau coréen. Cependant, alors que le stade au complet s'est levé pour applaudir l'unité coréenne, le vice-président Pence et le premier ministre japonais Abe sont restés assis. Je le répète parce que de nombreux Américains ne le savent même pas.

    C'est pour cette raison que la Corée est divisée et que des millions de familles coréennes demeurent séparées. C'est leur histoire tragique. Aucun Coréen n'a été consulté.

    Pourquoi une femme ukraine mariage ?

    Compte tenu de l'importance de l'enjeu, il est essentiel que les perspectives de paix ou de guerre nucléaire ne dépendent pas uniquement d'un sommet Trump-Kim, mais plutôt d'une participation collective d'acteurs étatiques et non étatiques qui travaillent ensemble pour parvenir à une paix durable. Le Canada, qui a aidé les États-Unis et Cuba à normaliser leurs relations, s'est imposé en tant qu'intermédiaire honnête pour aider à rapprocher des ennemis historiques dans le cadre de son engagement à promouvoir la paix et la stabilité dans le monde.

    Grâce notamment à sa politique étrangère féministe, le Canada peut jouer un rôle essentiel en contribuant à assurer la participation pleine et égale de femmes de la péninsule coréenne et du Nord-Est de l'Asie dans un processus de consolidation de la paix.

    Comme des processus officiels sont en cours, il est urgent de créer un espace pour inclure la société civile dans le processus de paix coréen, plus particulièrement les représentantes de mouvements pacifistes. Le Nord-Est de l'Asie, où la langue, la culture et l'idéologie diffèrent considérablement, n'a effectivement pas de mécanismes régionaux de promotion de la paix et de la sécurité, et encore moins de structures pour inclure la société civile ou les femmes activistes.

    Le Canada peut aider à soutenir des mécanismes régionaux pouvant réunir une diversité de voix et d'intérêts, notamment grâce à la participation active de groupes de femmes, compte tenu de notre incidence positive dans le cadre des efforts menant aux accords de paix. Nous avons maintenant des données probantes fiables sur le rôle constructif que les mouvements pacifistes de femmes jouent dans la conclusion d'accords de paix. Le Canada peut jouer un rôle important dans le soutien d'un processus régional de maintien de la paix dirigé par des femmes en renforçant les réseaux transnationaux de la société civile et en créant un espace sûr pour les femmes de la Corée du Sud, de la Corée du Nord, des États-Unis, de la Chine, du Japon, de la Russie et d'autres pays intéressés, et ce, afin d'établir un lien de confiance, de discuter de solutions et d'assurer une participation aux processus officiels.